vendredi 29 mai 2015

Petite histoire des maisons de thé en Chine



Je viens de réaliser plusieurs conférences sur l 'histoire des maisons de thé en Chine, dont l'une pour la mairie de Lyon. J'ai agrémenté ces soirées de centaines de diapositives que j'ai prises dans de nombreuses provinces chinoises.
D'abord j'ai rappelé l'existence de maisons de thé privées chez des particuliers où une pièce de leur maison était parfois réservée à la dégustation du thé.


Les plus fortunés construisaient dans leur propriété un pavillon de thé, sorte de petite maison d’été, de formes diverses, sophistiquées ou rustiques, selon la représentation idéale, religieuse ou philosophique, que l’on se faisait de la pratique du thé.


Après avoir fait ce rappel sur l'histoire des maisons privées de thé, j'ai essayé de montrer dans une deuxième partie que le voyageur, de nos jours, s'il veut rencontrer des gens ouverts à la discussion, comprendre les coutumes et avoir des informations sur la vie locale, doit entrer dans les maisons de thé publiques et commerciales.
Dans une même ville, certaines maisons sont spécialisées : ici elles accueillent des joueurs de cartes, là des calligraphes, plus loin des amateurs d'opéra. On y traite des affaires, commerciales et privées. On y vient en famille, entre hommes, entre copines, à deux ou trois, ou en solitaire. Dans certaines, on ne boit que du thé, dans d'autres on mange parfois la journée durant, en grignotant de petits buffets constamment réapprovisionnés. 

 
Ouverte tôt le matin, avant le lever du jour, ou le soir, idéale pour se divertir ou se reposer, on en trouve souvent une accessible, selon son bon plaisir ou l'état de ses finances.
Si je les aime tant, c'est aussi parce que l'on y rencontre des amis du thé : spécialiste d'un thé d'exception ou d'une cérémonie particulière.
Les maisons de thé en Chine sont aujourd'hui de petits concentrés culturels du lieu où l'on se trouve.


Et le thé dans tout cela ? Parfois célébré ou adulé, parfois peu respecté, il est lui aussi dans tous ses états...


1 commentaire:

  1. Merci pour ce petit retour sur les maisons de thé chinoises.
    Cordialement,
    Ségolène

    RépondreSupprimer